L’Ardève

Explorez le chemin de Bellevue, un véritable balcon offrant une vue sur l’Ardève, en suivant les indications pour les Mayens-de-Chamoson. Le parcours vous emmène à l’assaut de cette colline qui se pare des airs d’une montagne. Bien que parfois très raide, le sentier s’élève à travers une forêt de conifères. À mi-chemin, une main courante facilite le passage d’une barre rocheuse. Suivez l’arête jusqu’au sommet pour découvrir un magnifique panorama s’ouvrant sur la vallée du Rhône. Le retour s’effectue en suivant le même chemin.

Si vous préférez une variante plus facile et moins abrupte :

Traversez les Mayens-de-Chamoson en descendant par une route goudronnée, puis tournez à droite en direction des Mayens de l’Ardève. Le chemin serpente à travers les flancs boisés pour vous mener au sommet de L’Ardève. Le retour se fait en empruntant le même chemin. Bien que le tracé soit plus long, il présente une inclinaison plus douce.

Vous avez également la possibilité de créer une boucle en combinant les deux itinéraires, offrant ainsi une expérience variée et enrichissante.

Caractéristiques

}

Durée

2h20 (sans pause)

,

Distance

9.20 km

Difficulté

Moyenne / T2 (petit passage T3*)

*Itinéraire de montagne avec un court passage de mains courantes en fer pour assurer votre sécurité

&

Dénivellation

+559 m / -559 m

"

Altitude min

1066 m

!

Altitude max

1487 m

Point de départ

Ovronnaz

Point d'arrivée

Ovronnaz

Période

Mai-Octobre selon la fonte des neiges

Le saviez-vous ?

La paroi rocheuse de l’Ardève surplombe la plaine du Rhône d’une impressionnante hauteur de près de 800 mètres.

Pour les passionnés des sciences de la Terre, l’Ardève présente une opportunité exceptionnelle de décrypter l’évolution géologique des Alpes. Son histoire géologique peut être explorée à travers trois aspects distincts : la formation des roches, leur déformation et leur érosion au fil du temps.

L’extrémité sud de l’Ardève offre un véritable observatoire perché, offrant un panorama incomparable qui s’étend de Martigny à Loèche.

Tandis que les flancs sud et sud-ouest se révèlent arides, la végétation forestière habille le versant nord et nord-est de cette imposante montagne.