Depuis Jorasse, empruntez le chemin ralliant l’alpage de Petit Pré (1’998 m). Le sentier grimpe agréablement pour rejoindre le Grand Pré d’Euloi. Pâturage et caillasse vous accompagnent jusqu’au Fenestral. Au col, la vue plonge au sud-ouest sur l’imposant massif du Mont-Blanc.

L’itinéraire devient plus alpin : de blanc-rouge-blanc, le balisage vire au blanc-bleu-blanc et part à l’assaut de l’arête qui mène au replat du Grand-Cor. Le sentier se fraie un passage entre rochers et éboulis. Le marquage est rapproché, la pente s’accentue. Il faut s’aider de ses mains pour franchir deux barres rocheuses entre le Grand-Cor et la Dent de Morcles. Quelques dalles minérales, puis le sommet est à vous.

Un panorama sur 360° à couper le souffle récompense le randonneur. Le massif des Muverans s’impose dans toute sa majesté. En contrebas, à 2’700 m, le glacier des Martinets s’accroche aux parois : il doit sa survie à sa situation nord. À l’ouest, le Léman, telle une petite mer intérieure, déploie son étendue bleu-vert.

Retour par le même chemin. Comptez 6h30 aller-retour.

Le saviez-vous ?

Il y a deux Dents de Morcles : la petite (2’936m) et la grande (2’969m). C’est cette dernière qui se gravit.
Les glaciers ont habituellement leur réserve de glace en amont et s’écoulent vers l’aval, le glacier des Martinets suit son propre chemin. Il fait des réserves sur son côté à l’ombre et coule de travers, en s’éloignant des parois !
Le nom du village « Morcles » tapi au pied des Dents, qui ont pris son nom, est l’un des plus anciens des Alpes vaudoises. Il apparut en 1’043 déjà !

Accès au Tour par le télésiège de Jorasse. Parking au départ du télésiège. Restauration : restaurant d’altitude de Jorasse.